Peazip, compressez et décompressez rapidement

PeaZip est un logiciel d’archivage et de compression/décompression de fichiers. Il est open source, ce qui signifie qu’il est gratuit et communautaire. Il est capable de compresser tous types de fichiers en des formats aussi populaires que le .ZIP, .7z, .TAR et bien d’autres encore.

Peazip – Toutes Plateformes

Il propose également son propre format de fichier, le .PEA, qui permet bien évidemment de compresser et de décompresser des archives, de les découper en plusieurs fichiers ou encore d’utiliser le chiffrement pour encrypter vos données tout en respectant l’intégrité de celles-ci.

Sorti en septembre 2006 et développé par Giorgio Tani, PeaZip est multiplateforme et fonctionnera sur les systèmes Windows, Linux et BSD. Il est disponible nativement pour des systèmes IA-32 et x86-64 (32 et 64 bits).

Des versions portables sont également proposées, ces versions étant légères et s’utilisant via des supports externes comme une clé USB grâce à des packages de type .paf.exe pour les systèmes autre que Windows.

Pourquoi choisir PeaZip par rapport à d’autres logiciels d’archivage et de compression de fichiers ? Il se focalise avant tout sur un chiffrement très fort pour sécuriser vos archives et les « encrypter » tout en vous apportant un support natif très large pour les formats de fichiers open source avec 188 extensions prises en charge. PeaZip permet bien des automatisations tout en étant optimisé pour garantir une vitesse d’exécution idéale de vos opérations courantes.

Conçu à l’aide du compilateur Free Pascal via Lazarus, le logiciel se veut très simple d’utilisation en se limitant à ne proposer que l’essentiel pour les débutants et des fonctionnalités plus poussées pour des besoins plus spécifiques. Distribué gratuitement, PeaZip est sous licence LGPL (GNU Lesser General Public License).

Depuis la version 6.9.2, PeaZip permet l’édition de fichiers au sein même d’une archive, par exemple vous pouvez ouvrir un fichier texte, le modifier puis enregistrer les modifications sans même avoir à décompresser le fichier. Depuis cette version, il est également possible d’ajouter des fichiers dans les dossiers d’une archive existante.

Fonctionnalités principales de PeaZip

PeaZip propose une interface simple d’utilisation pour une prise en main optimale grâce à une navigation intuitive dans vos différentes archives à l’aide de la fonction « recherche » ou encore « historique ».

Ces fonctionnalités sont bien plus que de simples outils standards puisque vous aurez la possibilité grâce à elles de renseigner de multiples inclusions et exclusions dans vos filtres pour des résultats très précis.

C’est justement cette précision dans les critères de recherches au sein même de vos archives et fichiers compressés qui en fait un des leaders de son domaine.

Les fonctionnalités les plus populaires de Peazip sont :

• installation très simple même sous Linux et BSD grâce à des packages .DEB, .RPM et .TGZ compilés pour GTK2 et Qt widgetset
• la conversion de vos archives en d’autres formats de fichiers
• la possibilité de découper ou de rassembler vos différentes archives
• la suppression sécurisée de vos données
• la comparaison byte par byte entre différentes archives
• le chiffrement de vos archives pour une sécurisation optimale
• la mise en place et vérification de checksum et hashage de vos archives
• la recherche de fichiers en doublon
• renommer vos fichiers et dossiers contenus dans vos archives d’une manière automatisée
• la génération de mots de passe et de fichiers clés automatique
• l’affichage de thumbnails (vignettes) des images grâce à une génération de ces thumbnails à la volée sans même enregistrer les images dans le cache de votre système d’exploitation pour une rapidité à toute épreuve
• l’intégration de PeaZip dans le menu contextuel de Windows et de Linux
• la personnalisation de l’interface utilisateur en modifiant icones et couleurs

Compressez et décompressez les meilleurs formats d’archives

PeaZip propose nativement le support complet pour compresser et décompresser les archives suivantes :

• .7z
• .ARC, .WRC et .SFX (formats de FreeArc)
• .BR (format de Brotli)
• .BZ2
•  .GZ
• .PAQ, .LPAQ, .ZPAQ
• .PEA
• .QUAD, .BALZ et .BCM
• .SPLIT
• .TAR
• .UPX
• .WIM
• . ZIP
• .ZST (Facebook)

Comme dit précédemment, PeaZip se concentre sur un support natif très large pour de très nombreux formats d’archives. Vous pourrez lire (ouvrir, extraire et tester) une liste très impressionnante de fichiers. Vous pourrez ainsi travailler avec :

.7Z,  .APK (pour Google Android), .BR , .BZ, .BZ2, .BZIP2, .TBZ2, .TBZ, .ZST et .TZST, .GZ, .GZIP, .TGZ, .TPZ, .TAR, .ZIP, .ZIPX, .Z01, .SMZIP, .ARJ, .CAB, .CHM, CHI, .CHQ, .CHW, .HXS, .HXI, .HXR, .HXQ, .HXW, .LIT, .CPIO, .DEB, .LZH, .LHA, .RAR (ainsi que la récente révision RAR 5), .R01, .00, .RPM, .Z, .TAZ, .TZ, .ISO, .JAVA (.JAR, .EAR, .WAR), .PET, .PUP, .PAK, .PK3, .PK4, .SLP, .XPI, .WIM, .U3P, .LZMA86, .LZMA, .UDF, .XAR, .DMG (pour Apple), .HFS, .PART1, .SPLIT, .SWM, .TPZ, .KMZ, .XZ, .TXZ, .VHD, .MSLZ, .APM, .MBR, .FAT, .NTFS, .EXE, .DLL, .SYS, .MSI, .MSP, formats Open Office et Libre Office (.ODS, .OTS, .ODM, .OTH, .OXT, .ODB, .ODF, .ODG, .OTG, .ODP, .OTP, .ODT, .OTT), .GNM, formats Microsoft Office (.DOC, .DOT, .XLS, .XLT, .PPT, .PPS, .POT, .DOCX, .DOTX, .XLSX, .XLTX), format Flash (.SWF, .FLV), .QUAD, .BALZ, .BCM, .ZPAQ, .PAQ8F, .PAQ8JD, .PAQ8L, .PAQ8O, .LPAQ1, .LPAQ5, .LPAQ8, .ACE (via un plugin), .ARC, .WRC, .001, .PEA, .CBZ, .CBR, .CBA, .CB7, .CBT, et bien d’autres encore…

Chiffrement de vos archives avec PeaZip

Le chiffrement (ou « cryptage » des données) est très apprécié pour la sécurisation des données de vos archives : sans la clé (mot de passe) de chiffrement, il sera impossible de consulter le contenu de vos archives. Le chiffrement proposé par PeaZip est très puissant en utilisant le meilleur de cette technologie devenue aujourd’hui un indispensable pour bien des métiers (ou pour votre usage personnel dans le cadre de données « sensibles »).

Voici les différentes méthodes de chiffrement selon les différents formats d’archives :

• .7z : chiffrement 7-Zip AES256
• .ZIP : chiffrement WinZip AES256 AE et ZipCrypto (permettant de manière légale de décrypter le chiffrement PKZip AES)
• .ARC : chiffrement FreeARC AES 256, Blowfish, Twofish256 et Serpent256
• .PEA : chiffrement authentifié AES256 EAX

PAQ/LPAQ : le meilleur taux de compression grâce à PeaZip

Même si PeaZip est surtout connu pour prendre en charge les formats populaires tels que .7z, .TAR ou .ZIP, il est possible d’utiliser les formats PAQ et LPAQ.

Il n’est en général pas recommandé pour le grand public ou pour une utilisation classique d’utiliser ces formats de compression à cause d’une grande consommation mémoire qui réduit la vitesse de compression, cependant ces formats sont à la pointe de la technologie de compression en offrant un taux parmi les meilleurs et cela pour une très grande variété de structures de données.

Une interface en ligne de code puissante

En plus bien évidemment de la création d’archives, il est capable d’exporter des définitions de tâches en ligne de code pour ceux qui n’ont jamais utilisé ce type d’interface.

Cela a pour but d’automatiser bien des opérations. C’est pourquoi il est si populaire dans la communauté open source en plus de ses très nombreux avantages face à des logiciels concurrents qui sont souvent payants. Vous pourrez également sauvegarder les vues d’archivage et d’extraction mais aussi analyser et ouvrir vos archives (qu’elles soient compressées ou non) via des applications externes.

PeaZip permet à ses utilisateurs de procéder à des opérations d’archivage et d’extraction automatiques via les définitions que vous aurez renseignées dans l’interface graphique : paramétrez ce que vous souhaitez obtenir facilement via l’interface graphique qui se chargera ensuite de générer les lignes de code nécessaires que vous pourrez réutiliser ensuite dans l’interface en ligne de code.

C’est ainsi que vous pourrez obtenir une automatisation de vos tâches qui se révèlera bien pratique en plus du gain de temps non négligeable que cela induit. Vous pourrez donc créer, modifier et restaurer vos archives tout en accélérant grandement l’archivage et/ou vos opérations de sauvegardes par exemple.

PEA : le format d’archivage natif de PeaZip !

PEA est l’acronyme de Pack Encrypt Authentificate et représente le format d’archivage de fichiers natif de PeaZip. L’intérêt d’utiliser ce format d’archive est principalement pour sa capacité à effectuer des sorties de volumes multiples, le tout d’une manière hautement sécurisée. Le but des développeurs est d’offrir une flexibilité optimale en utilisant le chiffrement authentifié.

Cela vous permettra de bénéficier d’une excellente confidentialité et authentification de vos données ainsi que de profiter de contrôles d’intégrité redondant depuis des checksums vers un hachage cryptographique très fort. Il vous sera proposé trois différents niveaux de communication à contrôler : les flux, les objets et les volumes.

Le format .PEA a été développé en collaboration avec le logiciel d’archivage Universal Extractor qui supporte lui aussi nativement ce format.

Support de technologies tierces

PeaZip peut être utilisé comme front-end graphique pour un grand nombre de technologies tierces qui sont open source ou d’utilisation libre de droits comme :

• 7z (d’Igor Pavlov) et P7Zip (de Myspace), ainsi que le support de POSIX de 7z sous Linux
• Google Brotli (bibliothèque de compression open-source offrant une vitesse de décompression comparable à l’algorithme deflate ainsi qu’une vitesse de compression très proche de LZMA)
• FreeArc (de Bulat Ziganshin, à ne pas confondre avec ARC de SEA)
• PAQ8, ZPAQ et LPAQ de Matt Mahoney
• Compresseurs QUAD, BALZ et BCM de Ilia Muraviev
• UPX (Ultimate Packer for eXectuables) et GNU strip
• Zstandard de Facebook (qui utilise un algorithme de compression de données sans perte)
Des plugins supplémentaires peuvent apporter le support des solutions tierces suivantes :
• UNACEV2.DLL (2.6.0.0) et UNACE pour Linux (libre de droit sous licence du logiciel ACE) de Marcel Lemke. Le plugin permettant ce support se nomme tout simplement PeaZip UNACE.
• PeaZip UNRAR5 Plugin est, comme son nom l’indique un plugin permettant de travailler avec des archives en .RAR. Toutefois, il existe des restrictions même si le plugin se base sur le travail d’Eugene Roshal pour l’utilisation libre de droit de RarLab/Win.Rar GmbH dont la source est disponible mais sujette à une restriction empêchant de créer un fichier RAR compressé (le compresseur est ainsi « bridé »). Ce plugin optionnel n’a pour but que de vous permettre d’utiliser une alternative au moteur Unrar tout en vous apportant le support des formats RAR et RAR5 pour l’extraction de ceux-ci par PeaZip.

Il est possible d’utiliser ces outils supplémentaires en mode console (ligne de code) ou à l’aide de l’interface graphique, ce qui permettra une utilisation simplifiée pour les débutants.

L’une des meilleures alternatives de logiciel de compression

Tout ordinateur a besoin d’un logiciel de compression robuste, non seulement parce qu’il est nécessaire pour pouvoir ouvrir des fichiers téléchargés qui sont compressés mais également pour joindre des fichiers compressés à vos emails pour les pièces jointes.

N’oublions pas également le côté sécuritaire de l’utilisation de cette technologie, à savoir les possibilités de sauvegardes (automatisées si possible) ou encore pour protéger le contenu de certains dossiers grâce au chiffrement.

Une grande majorité de personnes utilisent tout simplement WinZip puisque celui-ci est préinstallé sur de nombreux PC tournant sous Windows. Il n’y a évidemment aucun problème à utiliser WinZip et pourtant les alternatives (nombreuses) permettent bien souvent de meilleurs taux de compression, ce qui est particulièrement utile quand on souhaite gagner de l’espace disque sur une clé USB par exemple.

Quand certains logiciels se focalisent sur les taux de compression, d’autres préfèrent apporter une solution de chiffrement d’archives très fort, ce qui est exactement le cas de PeaZip.

Si PeaZip se trouve être une réelle alternative intéressante aux autres logiciels, c’est également de par son interface graphique qui ne ressemble justement pas aux autres, car reprenant une charte graphique similaire aux logiciels de gravures sur CD et DVD.

Cela lui confère un avantage certain puisque les opérations habituellement réservées à des utilisateurs « expérimentés » sont enfin accessibles à tous.

Le navigateur interne de PeaZip est donc particulièrement bien pensé et novateur dans le domaine. L’historique ainsi que les marque-pages sont là aussi une aubaine pour les utilisateurs débutants mais aussi les experts afin de retrouver leurs archives très rapidement et très simplement.

PeaZip est également capable de gérer simultanément plusieurs archives sans ralentissement de votre machine (voir la FAQ ci-dessous).

La réelle valeur ajoutée qu’a voulu apporter le créateur de PeaZip, c’est de proposer des méthodes de chiffrement les plus robustes au monde, ce qui en fait donc un logiciel idéal pour tous ceux qui se soucient de la confidentialité et protection de leurs données.

FAQ : les questions fréquentes par rapport à PeaZip

Comment changer la langue du logiciel pour passer PeaZip en français ?

Depuis le menu Option > Localization vous pourrez trouver les paramètres relatifs à la langue utilisée par le logiciel. Les fichiers de langue se trouvent dans le dossier de PeaZip nommé \res\lang\. De nombreuses traductions sont disponibles et incluses directement dans les packages du logiciel à leur sortie.

Quels sont les principaux paramètres du logiciel ?

Vous pourrez depuis le menu principal à Options > Settings (paramètres en français) configurer PeaZip, par exemple pour personnaliser celui-ci et changer la manière dont il se comporte. Il est ainsi possible de ne plus afficher les messages de notification du logiciel ou encore de choisir le format par défaut de vos fichiers d’archives.

Le bouton Reset vous permettra de revenir à toutes les fonctionnalités par défaut en cas d’erreur sans pour autant supprimer vos marques pages. Vos fichiers de configuration sont disponibles grâce à un lien situé tout en bas de cette fenêtre Settings. Supprimer ces fichiers de configurations forcera PeaZip à reconstruire sa base de configuration par défaut. Vous pouvez bien évidemment récupérer ces fichiers pour des utilisations ultérieures en les glissants de nouveau dans le dossier atteignable par le lien.

Comment extraire un ou plusieurs fichiers de la plupart des formats de fichier d’archives ?

Voici différentes méthodes pour en arriver aux mêmes résultats :

• Utiliser le menu contextuel (clic droit) puis « Extraire ici » ou « Extraire ici (dans un nouveau dossier) ».
• Utiliser le menu contextuel puis « Extraire… » qui vous permettra d’avoir plus de paramétrages et d’options pour votre sortie.
• Ouvrir votre archive à l’aide de PeaZip puis utiliser le bouton « Extraire » (vous pourrez choisir le chemin de votre sortie, entrer un mot de passe ou renseigner d’autres options avant de confirmer votre extraction par le bouton OK).
• Ouvrir l’archive dans PeaZip et déposer les objets désirés depuis l’application vers le système d’exploitation (l’opposé est possible pour ajouter des fichiers à votre archive).

Comment sécuriser une archive à l’aide de PeaZip ?

Pour renseigner un mot de passe afin de protéger une archive, rendez-vous dans PeaZip et cliquez sur le bouton avec un cadenas dans la barre des tâches du logiciel (du navigateur interne de PeaZip) ou utilisez le bouton en dessous de l’adresse du chemin de sortie (avec un cadenas là aussi) afin de procéder à un déchiffrement (décryptage) ou à un archivage sécurisé (chiffrement), ou encore allez dans le menu Tools > Enter password / keyfile du menu principal (ou pressez la touche F9).

Utiliser un fichier clé (keyfile) est optionnel, vous pouvez laisser cette information vide pour passer outre ou lorsque vous ne souhaitez pas d’une double authentification. Utiliser ce type de fichier apporte une sécurisation bien supérieure à la simple utilisation d’un mot de passe seul puisqu’il sera nécessaire d’avoir accès à ce fichier pour pouvoir extraire l’archive ainsi sécurisée.

Cela permet de se prémunir d’attaques du type bruteforce (utilisation de dictionnaires pour essayer toutes les combinaisons possibles) ou de social engineering (méthode consistant à deviner votre mot de passe en s’attardant sur vos activités sur internet ou encore sur vos relations).

Dans Tools > Password manager du menu principal, vous pourrez gérer vos différents mots de passe de manière totalement sécurisée.

Comment créer un profil de sauvegarde ?

Un profil de sauvegarde est une liste « d’objets » qui seront archivés ou extraits automatiquement. Quand l’on créé une nouvelle archive ou que l’on extrait une archive existante, des fichiers et dossiers peuvent être ajoutés pour l’archivage ou l’extraction et sont visibles au bas du premier onglet relatif aux archivages et extractions.

Ces profils peuvent être enregistrés et édités sous forme de fichiers texte. Un profil nouvellement créé peut être ajouté au profil d’archivage ou d’extraction que vous utilisez déjà sans pour autant générer de doublon puisque PeaZip se chargera d’effectuer cette vérification.

Les profils sont simples à créer, à réunir, à gérer ou à éditer depuis des outils externes pour en modifier la liste des objets devant être archivés ou extraits (par exemple pour des sauvegardes ou des restaurations de sauvegardes).

Comment enregistrer des tâches sous forme d’un script ?

La plupart des tâches que l’on peut réaliser sous PeaZip peuvent être exportées en un fichier texte de lignes de commande. Pour cela, utilisez le bouton Save task definition dans l’onglet de la console. Cette opération est possible autant pour l’archivage que pour la compression. Vous pourrez tester et modifier vos différentes tâches depuis ce même onglet de la console.

Les utilisateurs avancés pourront ainsi utiliser ces scripts (depuis le menu principal Tools > Saved task definition script) pour accélérer grandement leurs diverses opérations courantes (sauvegardes, etc.) ou dans le but d’apprendre à créer des scripts permettant d’affiner les tâches voulues bien au-delà des capacités de ce que propose l’interface graphique.

Comment planifier mes tâches sous PeaZip ?

C’est dans l’onglet Schedule dans Archive/Conversion que vous pourrez très rapidement modifier les planifications de vos tâches dans le planificateur de tâche de Microsoft Windows (dès la version Windows Vista).

Comment sauvegarder des fichiers logs de mes tâches ?

Chaque tâche lancée par PeaZip l’est distinctivement des autres par l’instance PeaLauncher. Si une tâche se trouve être en erreur (ou pour regarder en détail les résultats de vos tests ou tout simplement pour lister ce qui a été fait pour une vérification), la tâche (au sens Windows) reste ouverte pour permettre à l’utilisateur d’inspecter de lui-même le journal log qui aura été généré, ainsi que les commandes derrière le travail effectué.

Est-ce que PeaZip supporte le glisser/déposer ?

Le glisser/déposer est totalement supporté sous Microsoft Windows. PeaZip est donc capable d’utiliser le glisser/déposer depuis votre système vers le logiciel pour ajouter des fichiers dans une nouvelle archive ou pour ouvrir des archives en les glissant vers le logiciel.

A l’inverse, il est possible d’utiliser le glisser/déposer du logiciel vers votre système pour copier un fichier ou pour l’extraire depuis une archive.

Par défaut, PeaZip utilise le système natif de glisser/déposer de Windows mais il est toutefois possible d’utiliser un système interne de PeaZip qui est disponible dans Options > Settings > General.

L’avantage du glisser/déposer dans PeaZip (avec ces deux méthodes) est que le logiciel n’a pas besoin de copier temporairement les fichiers sur votre système, ce qui accélère de manière drastique vos opérations lors de l’utilisation de gros fichiers (surtout si les fichiers en question ne sont pas sur un même volume et utiliseront donc des dossiers temporaires différents sur votre système). Cela apporte également l’avantage de ne pas risquer de perdre en sécurité pour votre opération si le dossier temporaire de votre système possède des politiques de sécurité différentes de celles prévues pour la destination de votre sortie.

Est-ce que PeaZip est plus lent/rapide que… compresse-t-il mieux que… ?

À chaque fois qu’une archive est interrogée, il y a une communication interprocessus qui est exécutée : si le logiciel / le chemin d’entrée / le chemin de sortie se trouve sur un réseau lent ou sur une unité de stockage lente, cela peut provoquer un ralentissement.

Pourtant, la majorité du temps imparti est généralement passé sur l’archivage et les opérations d’extraction. Dans ce cas, PeaZip est aussi rapide que l’application appelée (7z, qui utilise les lignes de commandes de l’exécutable 7-Zip, mais aussi Paq, Pea, UPX, etc.) dont les performances sont étroitement liées à l’algorithme de compression utilisé et du niveau de compression des données que vous aurez choisi.

Ces implémentations au sein de PeaZip sont excellentes et particulièrement efficaces pour conserver une rapidité d’exécution optimale.

PeaZip propose une rapidité d’exécution exemplaire, comme pour compresser et décompresser des archives .TAR (tar/untar), rassembler (concaténer) et couper en plusieurs parties une archive, créer une archive à un niveau de compression « store » (stockage), des opérations plutôt rapides (comme par exemple tout ce qui est basé sur un algorithme Deflate comme pour une compression Gzip, des opérations plus lentes (comme lorsque bzip2, LZMA, PPMd, unrar ou UNACE sont utilisés).

Actuellement, la compression la plus rapide est atteinte grâce aux algorithmes de Brotli (de Google) et Zstandard (de Facebook). Vous pourrez atteindre un large éventail de performances et de niveaux de compression en utilisant PeaZip, le mieux étant de trouver la parfaite balance entre ces deux facteurs.

Renforcer la sécurisation de vos données à l’aide du chiffrement demande un peu plus de puissance à votre machine, cependant sur la plupart des ordinateurs l’impact de ce facteur est négligeable. D’ailleurs, le décryptage (déchiffrement) d’archives protégées est plus rapide que le chiffrement.

Où vont les fichiers compressés et décompressés ?

Par défaut, PeaZip vous proposera de compresser/décompresser vos fichiers au même endroit que se situent les objets en entrée, mais dans le cas de l’utilisation de la fenêtre de dialogue pour l’archivage ou la compression vous pourrez renseigner le chemin de sortie de votre choix.

Le bouton à la droite de l’adresse du chemin de sortie vous permettra d’ouvrir une boîte de dialogue classique, quand le bouton à gauche vous proposera un menu déroulant vous permettant de sélectionner un chemin de sortie selon des paramètres préenregistrés comme le chemin de l’archive en elle-même, le bureau, le dossier Documents, les chemins vers vos favoris (marques pages) ou les chemins que vous aurez utilisés récemment (les chemins de votre session actuelle ou ceux utilisés auparavant pour créer ou extraire des archives).

Vous pourrez bien évidemment depuis ce menu indiquer un chemin de sortie par défaut pour toujours vous y retrouver.

UPX est la seule exception à ce que nous venons de dire puisqu’il compresse toujours vers le chemin des objets en entrée.

Dans le premier onglet Options > Settings se trouve l’option « Open output path when job completes » pour indiquer un chemin d’accès par défaut pour toutes vos extractions/décompressions.

Autrement, dans le même onglet se trouve les options du PeaLaucher avec les options disponibles dans un menu déroulant : sélectionnez « Always keep open to inspect job report » pour être en mesure, en plus des autres choix, de cliquer sur le bouton « Open output path » une fois que la tâche est terminée, sinon par défaut la fenêtre classique de Windows se fermera automatiquement si aucune erreur n’est à déplorer.

Pourquoi PeaZip semble ne pas répondre ou être lent au démarrage ?

PeaZip peut être ralenti car d’autres opérations ont besoin d’être terminées. Cela est le cas par exemple si PeaZip met en file d’attente l’affichage de votre archive dans son navigateur interne (et particulièrement quand c’est un mode flat qui est utilisé sur des archives contenant une grande quantité de fichiers) ou quand il doit ajouter/supprimer des fichiers de plusieurs archives (le temps nécessaire dépendant de la taille des objets et du niveau de compression demandé), ou en mettant en attente votre système pour des fichiers et dossiers à ajouter à vos archives.

Au démarrage, Peazip interroge vos unités de stockage montées, ce qui peut provoquer des ralentissements si, par exemple, elles sont situées sur un réseau lent ou sur des supports défectueux, ou encore si il s’agit d’unités externes lentes comme les CD/DVD qui sont chargées en même temps.

Un autre facteur potentiel de ralentissement peut arriver lorsque votre unité est extrêmement défragmentée ou encore si celle-ci est en cours de scan par un antivirus ou antimalware (ou dans le cadre d’une surveillance en temps réel de la part de tels logiciels). Cela est encore plus vrai lorsque un logiciel scan des fichiers en cours d’utilisation, lorsqu’un logiciel P2P est en cours d’utilisation, lors de l’utilisation de logiciel d’indexation (tel que Google Desktop, Picasa, etc. qui agissent en tâche de fond), pendant des mises à jour système, etc.

Lorsque vous effectuez un test de vitesse d’un disque, prenez bien en compte que la plupart des fichiers systèmes sont mis en cache, ce qui fait qu’après un premier test les suivants peuvent sembler plus rapides.

Certains algorithmes proposés par PeaZip archiver (PAQ, ARC et 7Z au plus haut niveau de compression) demandent bien plus de ressources mémoires, il est donc très fortement conseillé d’éviter des niveaux de compression extrêmes au risque de trop solliciter la mémoire de votre ordinateur, ce qui provoquerait des ralentissements.

Pourquoi la barre de progression s’arrête ou atteint la fin sans pour autant avoir terminé une tâche ?

La barre de progression de PeaZip est fiable et précise pour la plupart des formats d’archives. Pour autant, la console de PeaZip permet d’afficher plus d’informations en temps réel et donc d’être bien plus précise encore sur les tâches en cours.

Comment utiliser PeaZip sur Windows ?

PeaZip, étant open source, il est totalement gratuit sur les systèmes de Microsoft et peut parfaitement s’intégrer à ces systèmes en suivant ces méthodes :

• Vous pouvez effectuer un clic droit sur un objet ou un groupe d’objets et utiliser le menu contextuel dans sa partie PeaZip pour utiliser le menu « SendTo » afin d’envoyer directement vos objets en entrée sur une fonction bien spécifique de PeaZip.
• Vous pouvez glisser/déposer un objet (ou plusieurs) directement sur l’icône qui permet de lancer PeaZip : ce dernier décidera de comment gérer les objets choisis par l’utilisateur.
• Vous pouvez glisser/déposer vos objets dans n’importe quelle fenêtre active de PeaZip pour un contrôle total du process par le logiciel.
• Vous pouvez cliquer sur les formats de fichier associés à PeaZip pour une ouverture directe à l’aide du logiciel.
Vous pourrez reconfigurer l’intégration système du logiciel en vous rendant dans Options > System integration (ce qui aura pour conséquence d’automatiquement vous demander des droits administrateurs pour le compte de votre ordinateur). A l’heure actuelle il n’est hélas pas possible d’utiliser ces méthodes sous des appareils utilisant Windows RT.

Comment utiliser PeaZip sous Linux et BSD ?

PeaZip est autonome, un peu comme une application zip/unzip (compression/décompression) tout à fait classique : vous pouvez décompresser le package peazip_portable (.tar.gz) au chemin d’accès de votre choix et simplement cliquer sur le fichier binaire PeaZip.

Consultez le dossier FreeDesktop_integration dans les chemins d’accès du logiciel pour savoir comment intégrer PeaZip dans un environnement comme Gnome ou KDE. Vous pourrez trouver sur la page de téléchargement du logiciel le package qu’il vous faut pour votre système (RPM, DEB, TGZ). Ces packages s’installent automatiquement et intègrent parfaitement sans manipulation de votre part PeaZip dans votre environnement bureautique.

Des packages pour des distributions précises ont été conçus par la communauté Linux et certains sont directement disponibles sur la page de téléchargement.

Architectures supportées par PeaZip

Sur des systèmes x86-64, les versions 32 bits X86 sont proposées par défaut (dû à l’absence d’une version officielle x86-64) mais peuvent être remplacées par leurs homologues en version 64 bits, mais pensez bien que n’importe quel exécutable 32 bit aura besoin de la librairie ia32-libs pour être installé correctement et ainsi faire tourner PeaZip sur un système 64 bits.

Sur des systèmes ARM, PeaZip peut être compilé comme ASM (proposé sur certaines unités pour de meilleures performances) et peut être remplacé par une alternative conçu en pure code Pascal, comme c’est le cas avec PeaZip pour ARM (Linux).

Widgetsets

PeaZip est un logiciel d’archivage gratuit qui est multiplateforme et utilisable sur des applications proposant des widgetsets, ce qui signifie qu’il peut être compilé sur différents systèmes de widgetset.

Les packages binaires pour Linux déjà précompilés ou fabriqués pour GTK2 et Qt offrent des interfaces graphiques plus modernes tout en apportant un système très fiable d’ouverture de boîtes de dialogues claires et précises.

PeaZip Portable pour Linux peut être utilisé comme alternative aux packages conçus pour les systèmes BSD. Cela est rendu possible grâce à la compatibilité « binaire » fourni par les systèmes BSD pour des exécutables Linux.

PeaZip Portable pour BSD contient nativement des compilations (i386, GTK2) pour peazip, pea, pealauncher et l’exécutable p7zip, ce qui permet au logiciel d’utiliser toutes les fonctions natives en binaire. Si la fonction n’est pas disponible, alors il utilisera le binaire de Linux.

Une grande majorité de systèmes d’exploitation (et de widgetsets) sont supportés par Lazarus puisque c’est en IDE que le développement de PeaZip a été effectué, incluant GTK1, WindCE, fpGUI et Carbon. Si vous désirez compiler PeaZip depuis d’autres sources, mieux vaut consulter la documentation officielle du développeur du logiciel qui pourra vous guider.

Comment est-ce que j’intègre toutes les fonctionnalités de PeaZip à mon système ?

Les packages d’installation de PeaZip créent automatiquement l’icône de l’application, listent PeaZip dans les applications disponibles et créent certaines entrées dans les menus de KDE afin d’utiliser facilement la plupart des fonctions du logiciel (archiver, ouvrir, extraire ici ou extraire dans un nouveau dossier).

Le dossier FreeDesktop_integration contient les fichiers .desktop ainsi que les instructions afin d’ajouter PeaZip au menu Démarrer et dans les menus contextuels de l’environnement bureautique en suivant scrupuleusement les standards de FreeDesktop (comme Gnome et KDE).

Le dossier des scripts Nautilus peut être copié manuellement par l’utilisateur dans le dossier des scripts Nautilus de PeaZip afin d’ajouter ce dernier au menu contextuel de Gnome.

Que faire si je n’arrive pas à utiliser PeaZip à cause de soucis de dépendances ?

Si le système vous signale qu’il manque des librairies la première fois que vous lancez le logiciel (par le binaire), vous pourrez généralement trouver les librairies manquantes dans les fichiers d’installation de PeaZip, mais il est encore plus pratique de vous doter d’une connexion internet afin de les chercher automatiquement à l’aide de votre update manager.

Vous pouvez également aller chercher ces bibliothèques manquantes manuellement en trouvant les .RPM et .DEB. Soyez rassuré : les bibliothèques qui peuvent manquer pour la bonne exécution de PeaZip sont bien souvent les plus standards, très bien connus et très largement disponibles comme composants GTK/GKD (la librairie habituellement manquante est tout simplement libgdk_pixbuf).

Quels sont les prérequis matériels et logiciels ?

PeaZip devrait pouvoir tourner à l’aide de n’importe quel CPU compatible x86 puisque des sections critiques de codes liées à la performance ont été écrites en ASM, mais il existe en remplacement du pure Pascal pour de telles unités, ce qui permettra de porter PeaZip sur d’autres architectures (par exemple ARM).

Le CPU (processeur), principalement, et la RAM (la mémoire vive) auront des besoins bien différents selon le niveau de compression que vous souhaitez, en allant de simples petits KB pour les algorithmes les plus simples (comme pour un stockage de fichiers sans compression dans les formats .TAR, .GZ et .ZIP) à plusieurs GB pour les plus puissants et plus complexes algorithmes à des niveaux de compression extrêmes, comme le LZMA, PPMd et PAQ.

Inutile de rappeler que c’est le choix de l’algorithme de compression qui est le facteur le plus déterminant sur la vitesse d’exécution des tâches, même si d’ordinaire la plupart des algorithmes avancés sont également ceux qui proposent les meilleures performances en environnement multicœur.

Pour ce qui est de la partie software (logiciel) en prérequis, tout ce qui serait nécessaire est déjà compris dans les packages de PeaZip quand ils sont disponibles en licence libre de droit ou open source.

Il n’y a donc pas besoin de package personnalisé pour installer et rendre opérationnel PeaZip (à l’exception de quelques GTK/GDK standards de certaines librairies dont a besoin PeaZip, PeaLauncher et les binaires Pea et qui peuvent être absents de certains systèmes, mais ils sont très largement connus et disponibles).

Si vous ne voulez pas de logiciels qui ne sont pas open source sur votre ordinateur, comme Unrar.so (qui apporte des restrictions de licence spécifique pour le reverse engineering) ou les binaires UNACE (libre de droit), vous pouvez tout simplement les supprimer depuis l’adresse /res/ du dossier de PeaZip.

Une portabilité pour Apple macOS / OSX / Darwin ?

Le support IDE Lazarus pour Carbon est disponible en version alpha (une solution alternative pourrait être d’utiliser les librairies comme Qt, mais le développeur de PeaZip a préféré le widgetset natif), mais la plupart du temps il est difficile d’avoir un accès total aux systèmes OSX.

Quoi qu’il en soit, le support de Lazarus pour OSX est en progression pour pouvoir apporter dans un futur proche une version de PeaZip pleinement fonctionnelle sur OSX.

Il existe comme solution alternative de faire tourner PeaZip sur Apple Mac OSX en utilisant des logiciels d’émulation.

Review de PeaZip sur PCWorld

Il est agréable de constater que les professionnels de l’informatique se trouvent toujours enchantés des capacités hors normes de PeaZip. Voici ce qu’en dit un informaticien freelance (Jon L. Jacobi) sur le site de référence PCWorld :

PeaZip est l’un des logiciels de compression/décompression et d’archivage les plus polyvalents qui soient disponibles (il est certainement le plus polyvalent) et il est gratuit. Il est également très simple d’utilisation en proposant les mêmes fonctionnalités que pour des programmes plus connus tels que WinZip et WinRAR, comme son intégration dans le menu contextuel de votre système, un système de mot de passe pour vos archives, une interface en ligne de commande, etc.

PeaZip supporte tous les formats d’archives compressées que je connaisse : .7Z, .ARC, .GZ, .TAR, .ACE, .RAR, etc. Il est également capable de supporter les formats .ISO et .UDF pour les images disque mais aussi les packages Linux comme .DEB, .RPM, .PET/PUP et .SLP. En bonus, il est également apte à ouvrir des fichiers Mac .HFS et .DMG. Il y en a bien plus encore, mais le grand plus de ce logiciel est qu’il vous sera d’une aide précieuse afin de pouvoir ouvrir des archives compressées que vous ne pouvez ouvrir ou extraire habituellement.

Alors que j’ai toujours très apprécié les efforts de la communauté open source pour nous fournir des logiciels gratuits, j’ai installé mais aussi désinstallé plus d’une fois PeaZip à cause de soucis de performances (note : cela arrive quand l’on est trop gourmand en niveau de compression et reste parfaitement normal). La version 5 de PeaZip semble bien plus stable que les précédentes cependant il a toujours tendance à ne pas se lancer ou se fermer de manière fluide lorsqu’il y a plusieurs instances (Note : toutes les explications sont données en FAQ ci-dessus concernant la mise en attente des différents processus et tâches du logiciel pouvant provoquer des ralentissements, ce qui est une fois de plus normal lorsque l’on est trop « gourmand »).

Il faut dire également que la barre de progression n’est pas toujours précise, montrant un peu moins de progression que ce qui a été effectivement réalisé (Note : notre FAQ explique pourquoi vous devriez alors préférer l’interface en ligne de commande qui est particulièrement précise). 

PeaZip n’aime pas particulièrement quand je modifie manuellement le dossier de sortie en m’indiquant le plus souvent que le dossier n’est plus accessible. Je peux évidemment me rendre dans ce dossier à l’aide de mon navigateur, mais pour d’obscures raisons la compatibilité Windows Vista/7/8/8.1 est incomplète (Note : ces problèmes ont été résolus à la version 7.1.1). 

PeaZip dépend d’énormément de librairies open source afin de gérer les très nombreux formats d’archives et certaines sont plus rapides que d’autres. Cependant, il s’agit de critiques réellement mineures : PeaZip est très suffisamment rapide pour n’importe quel PC moderne. 

La chose que j’apprécie réellement à propos de PeaZip c’est son interface graphique qui est propre et sobre avec plein de petites attentions agréables. Par exemple, il ignore les dossiers de niveaux supérieurs vides lorsque vous ouvrez une archive. Autre exemple : si vous avez plein de photos compressées dans un dossier « /Photo/Noel2020/Maman », il vous amènera directement dans le dossier « Maman » plutôt que de vous obliger à suivre tout le chemin d’accès depuis le départ. Et puis, il conserve les fichiers que vous avez déjà ouverts et vus jusqu’à ce que vous fermiez l’archive. Cela est très pratique quand l’on utilise les miniatures de prévisualisation et que vous devez scroller pour les parcourir au lieu d’avoir à tout extraire pour ensuite les voir sous Windows.

Il existe bien d’autres logiciels de compression, comme WinZip, 7Zip et WinRAR, mais PeaZip est tout à fait comparable à ces grands noms du domaine. J’aurais aimé une vitesse un peu plus élevé mais sur un PC moderne la différence est à peine perceptible. J’aime tellement ce logiciel que je ne pense pas le désinstaller une nouvelle fois.

Ironiquement, ce sont les choix de cet utilisateur dans les options de compression qui causent les soucis de vitesse qu’il peut déplorer même si, comme il le dit si bien lui-même, il s’agit de points mineurs. Il semble également clair que celui-ci a pu utiliser PeaZip sur des ordinateurs « anciens » alors que sur des appareils modernes les problèmes disparaissent.

A chaque point décrié, une solution est clairement expliquée en FAQ concernant la vitesse d’exécution des tâches ou encore par rapport à la barre de progression des tâches.

Hélas, cet utilisateur reste un utilisateur lambda qui aura su n’apprécier de PeaZip que sa grande faculté à ouvrir et extraire une liste impressionnante de fichiers d’archive. Pourtant, le but premier du concepteur de PeaZip était d’apporter des solutions de chiffrements extrêmement puissantes, solutions qu’il n’a apparemment pas utilisées.

La plupart d’entre vous préfèreront donc PeaZip pour sa compatibilité accrue envers les différents formats de fichiers d’archive. Nous vous invitions très fortement à utiliser les fonctions de chiffrement pour sécuriser vos données puisque vous aurez droit au plus haut degré de sécurisation existant au monde.

Le dernier point sur lequel nous souhaitons conclure est que la mise en place de tâches automatisées par l’utilisation de lignes de code est enfin à portée de n’importe quel débutant : vous pourrez mettre en place des systèmes de sauvegarde qui peuvent sembler très complexe à mettre en place, alors qu’il n’en est rien.

Souvenez-vous que PeaZip permet de tout faire depuis son interface graphique puis d’enregistrer vos actions sous forme d’un script utilisable par la suite en ligne de commande.

C’est un excellent moyen d’apprendre à manier les lignes de codes, surtout si vous êtes un utilisateur Linux ou BSD puisque tôt ou tard vous devrez toucher à la console pour utiliser au mieux ces systèmes d’exploitation open source si performants.

PeaZip est un allié solide, robuste et fiable, conçu avant tout pour les besoins de la communauté open source tout en restant absolument accessible aux débutants qui pourront aller bien plus loin à force de curiosité.

Vous devriez être très rapidement conquis par l’interface graphique de PeaZip qui reste inhabituelle pour des logiciels de ce type et qui pourtant en fait une interface des plus simples et agréables à utiliser tout en profitant des meilleurs taux de compression au monde si vous avez des besoins extrêmes.

Téléchargez PeaZip pour l’essayer, il est gratuit et s’adaptera parfaitement à vos besoins !

Peazip – Toutes Plateformes